Code de la justice militaire - Article 67

Retour au détail du code : Code de la justice militaire

Article 67

Cité par : Code de la justice militaire


Est considéré comme déserteur à l’intérieur en temps de paix :
a) tout militaire ou assimilé qui s’absente de son corps ou détachement sans autorisation, six jours après celui de l’absence illégale. Néanmoins, le soldat qui n’a pas trois mois de service ne peut être considéré comme déserteur qu’après un mois d’absence.
b) tout militaire voyageant isolément d’une unité ou d’un point à un autre et dont le congé est expiré et n’a pas rejoint dans les quinze jours suivant celui fixé pour son arrivée ou son retour.
Tout militaire ou assimilé coupable de désertion à l’intérieur, en temps de paix, est puni de six mois à trois ans d’emprisonnement.
Si le coupable est officier, il est puni de la même peine et peut être condamné en plus à la destitution.
La peine ne peut être inférieur à un an d’emprisonnement dans les circonstance suivantes :
a) si le coupable a emporté une arme, un objet d’équipement, une bête ou tout autre objet affecté au service de l’armée ou des effets d’habillement qu’il ne porte pas habituellement.
b) s’il a déserté étant en service, ou en présence de rebelles.
c) s’il a déserté antérieurement
En temps de guerre tous les délais impartis par le présent article sont réduits d’un tiers et la peine peut être portée au double.